Attention! Osskoor est un blog de pornographe!

louise-bourgeois

Les vacances, c’est aussi l’occasion de faire le tri dans ses brouillons de blog et d’en exhumer ceux qui pourraient avoir un petit intérêt malgré tout…

+++

Il y a quelques temps, j’ai décidé de demander une affiliation à Amazon pour Osskoor. J’avais eu cette idée en lisant un article de Jean-Noel Lafargue au sujet du fonctionnement de ce site marchand. Comme j’étais également en train de rédiger un article sur la critique d’art dans les blogs, je me suis dit que c’était l’occasion de voir la manière dont fonctionne ce programme de rémunération de liens. J’ai donc posé ma candidature à Amazon et quelques jours plus tard je recevais cette étonnante réponse de la part d’Irina T (je n’ai pas anonymé ce nom, c’est vraiment signé « Mme T »).

+++

Cher Candidat,

Merci de votre intérêt pour le Programme Partenaires d’Amazon.fr.

Suite à votre email, je tiens à vous informer que comme indiqué dans le message envoyé par nos services le mercredi 20 février 2013 à 14:50 « Nous avons reçu votre inscription et nous nous sommes rendus sur votre site Internet. Malheureusement, après avoir vérifié les images disponible[1] sur certaines pages, nous avons le regret de vous annoncer que nous ne pouvons pas accepter votre inscription au Programme Partenaires.

En effet, comme indiqué dans nos conditions d’adhésion, les sites que nous considérons comme incompatibles avec le Programme comprennent, entre autres, les sites qui présentent un contenu sexuellement explicite…  »

C’est pourquoi vous n’arrivez pas à vous connecter sur votre compte du Programme Partenaires d’Amazon.fr.

Sachez cependant que si vous modifiez votre site, vous pourrez de nouveau proposer votre site au Programme Partenaires.

J’espère que ces informations vous seront utiles.

Cordialement,

Irina T

Service Client Amazon.fr

Nous nous efforçons de bâtir l’entreprise la plus centrée sur ses clients. Par vos remarques, vous nous y aidez.

http://www.amazon.fr

+++

Donc je vais de ce pas modifier mon blog pour pouvoir plaire à la belle Amazon Irina T….

Je retourne illico sur mon blog et regarde ce qui pourrait relever du « contenu explicitement sexuel ». Et c’est vrai que j’ai quelques images qui peuvent paraître un peu crues ou grivoises (ce qu’on voit dans n’importe quelle exposition d’art contemporain), mais pas plus que les images de pub pour des parfums ! Est-ce vraiment ces images qui ont chiffonné Irina ? Sur les conseils de quelques amis, je décide de chercher les ouvrages dont sont issus ces images sur le site d’Amazon… Au pif, je tape « Mirka Lugosi » et évidemment je trouve…

amazon censure

J’ai un peu de mal à trouver d’autres images pornographiques sur mon blog si ce n’est quelques dessins de Robert Crumb ou de Félicien Rops (mort en 1898 !). Et évidemment, Amazon vend des livres reproduisant les images de ces artistes.

A tout hasard, je tape le titre d’un classique de la pornographie histoire de voir si Amazon est réellement plus vertueux que moi : Emmanuelle… évidemment disponible (sans aucun sous-entendu graveleux !) :

Emmanuelle

Comme en plus ils sont commerçants chez Amazon, ils me proposent d’autres films du même tonneau (sous la dénomination hypocrito-web-deux-point-zéro « Les clients ayant consulté cet article… on aussi consulté ces articles… »), et évidemment je clique :

justine et juliette

conseil amazon

conseil amazon3conseil amazon4

Bref, ça pourrait durer des heures, mais je crois que la démonstration est suffisamment claire…

Alors par quel miracle des images sont-elles pornographiques sur un blog et non sur un site commercial ? Il serait un peu crétin de crier à la censure, au « grand capital » nécessairement puritain qui bâillonne la liberté d’expression, pour la simple raison qu’Amazon y goûte malgré tout. Serait-ce une manifestation du fameux puritanisme entrant une fois de plus en conflit avec les sollicitations capitalistes[2] de faire du fric avec un peu n’importe quoi ? Non, c’est juste qu’Amazon maîtrise ce qu’il présente sur son site et qu’il ne peut pas maîtriser ce que je mets sur mon blog. Et comme j’ai largement savonné ma planche vers les limbes pornographiques, impossible de me faire confiance. Tant pis pour Amazon, je reste un bloggeur pornographe !

Oups! I did it again…

Arnaud Cohen, Connected People (The Nokia dwarves), 2010.

Arnaud Cohen, Connected People (The Nokia dwarves), 2010.


[1] Par charité athée, je ne relève pas la faute d’orthographe de la nana d’Amazon, je prends ça comme un hommage car mon blog est truffé de fautes de ce genre.

[2] A ce propos, le sociologue américain Daniel Bell (Les Contradiction culturelles du capitalisme, puf, 1979) décrit parfaitement l’aspect contradictoire — voire schizophrène — du modèle capitaliste basé sur le crédit qui permet de jouir du travail avant d’avoir subit le labeur. Pour lui, il s’agit d’une contradiction qui mènera la société à sa perte morale.  Une seule solution, selon Bell, pour remédier à cela… le retour à la foi (et c’est là qu’on voit que, malgré son diagnostique assez juste, son remède typiquement américain le classe parmi les penseurs conservateurs).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s