Comme à chaque édition de n’importe quel salon ou foire, on y va de son commentaire, on compare avec l’an passé, on bitch à mort… comme on m’a dit que Art Paris était complètement nul cette année, je me suis contenté d’aller à Drawing Now, salon que je suis depuis le début et où je trouve toujours deux ou trois choses regardables. Alors, il y a bien sur les sempiternelles dessins aussi  branchouilles qu’interchangeables, quelques fonds de tiroirs mais plutôt moins que d’habitude, et finalement tout de même de quoi se régaler.  Donc, choses vues :

Très belle présentation à la galerie Patrick Heide  avec notamment les couvertures de livres de Christo Venetis et les petites peintures très efficaces de Pius Fox :

Christos VENETIS
Christos VENETIS (étagère du bas)
Christos VENETIS
Christos VENETIS
Christos VENETIS
Christos VENETIS
Pius Fox
Pius Fox

La galerie Mazel présente des petites caricatures sadiques et sympatoches de Laurina Paperina, ce n’est pas à se taper le cul par terre, mais c’est plutôt bien torché ! :

Laurina PAPERINA
Laurina PAPERINA
Laurina PAPERINA
Laurina PAPERINA
Laurina PAPERINA
Laurina PAPERINA

pour 3000 euros environ, vous pourrez vous acheter un dessin de Phillippe Gelluck (que je soupçonne de refaire ses dessins en plus grand pour le marché…) :

Philippe GELLUCK
Philippe GELLUCK

Un petit faible pour les œuvres de Manuel Ocampo et plus particulière pour ce charmant petit Karl Marx-vampire qui se fait faire une petite gâterie par une groupie agenouillée dans sa propre merde :

Manuel OCAMPO
Manuel OCAMPO
Manuel OCAMPO
Manuel OCAMPO

Manuel OCAMPO_0247

Dans la catégorie de artistes conceptuels et minimaux, hormis François Morellet et Pierre Buraglio qu’on est toujours heureux de croiser, la galerie suisse Wenger présente les œuvres sur carton de Thomas Vinson comme manière originale de revisiter les canons de l’art abstrait.

Thomas Vinson
Thomas Vinson
Thomas Vinson
Thomas Vinson
François Morellet
François Morellet
François Morellet
François Morellet
Pierre BURAGLIO, montage 1981
Pierre BURAGLIO, montage 1981

Mais ma préférence va vraiment aux dessins de Vincent Broquaire (galerie XPO) dont le travail m’avait déjà bluffé l’an dernier. C’est fin et poétique, parfois cruel (mais il faut aussi voir ses superbes vidéos !). Pour cette présentation, la galerie avait édité un livre à 100 exemplaire (vendu 20 euros!) hélas déjà épuisé lors de ma visite. Heureusement que bloggeur est une occupation mal payée, car sinon j’aurais bien craqué pour un petit dessin…

Vincent BROQUAIRE
Vincent BROQUAIRE
Vincent BROQUAIRE
Vincent BROQUAIRE
Vincent BROQUAIRE (livre de dessins, édition de 100 ex)
Vincent BROQUAIRE (livre de dessins, édition de 100 ex)

 

 

Publicités