Comme je me suis bloqué le dos en jouant avec mon gamin, le docteur m’a prescrit une ceinture pour le dos. Et comme c’était pas assez déprimant d’avoir en dos en vrac à trente balais, voilà ce qu’il y a d’écrit sur la boute de ma ceinture de souffrance…

Je connaissais la « génération sacrifiée« , de la « génération 68« , mais pas encore la « génération orthopédie« .

Publicités