Télérama sans masque !

Dogon Egg : Egg of Nekek-Ur

Merci à Audrey d’avoir signalé cet article d’un blog médiapart où il est question une fois de plus du non respect du travail de chercheurs. La différence est que, cette fois, la manipulation semble provenir d’un hebdo qui avait jusqu’alors une réputation de sérieux : Télérama.

Les faits : afin de boucler son hors série en lien avec l’exposition sur les Dogons qui se tient au Musée du Quai Branly, Télérama fait appel à des chercheurs (Anne Doquet, Isaïe Dougnon, Denis Douyon, Éric Jolly et Polly Richards) afin d’étoffer ses colonnes de textes solides (et donc scientifiques). Quelle ne fut pas la surprise des chercheurs en questions lorsqu’ils découvrirent que leurs textes avaient été soit amputés (et donc leur sens s’en trouvait modifié!), soit passés à la trappe sans autre justification de la part du célèbre hebdo culturel catho de gauche.

Si on peut comprendre qu’un média grand public trouve compliqué de publier de la « littérature grise« , en revanche on comprend moins bien qu’ils fassent appel à des chercheurs pour ensuite bafouer leur travail. Il est évident que la plupart des textes provenant d’universitaires nécessitent une réécriture et que c’est le travail normal d’un secrétariat de rédaction que d’organiser ce processus ; mais de là à exclure les auteurs de cette phase éditoriale !

Inutile de revenir la dessus : les chercheurs sont très mal considérés en France. Ils servent généralement de « main d’œuvre » intellectuelle gratuite (ou presque) pour des journalistes dont l’unique travail est de rewriter consciencieusement des communiqués de presse ou des dépêches d’agence (j’ai une expérience assez cocasse avec un journaliste d’Arte qui construisait ses sujets avec comme seule base de recherche Google!). Ces gens ne font pas la différence entre un CP et un travail de recherche : pour eux c’est juste du texte à mettre entre les pubs dont la seule qualité est d’arriver « à l’heure » à la maquette ! Du coup, je ne suis pas sur qu’ils puissent comprendre l’indignation des chercheurs dont ils ont massacré le travail.

En même temps, un hors série Télérama sur les Dogons c’est tellement caricatural, comme un numéro du Point sur les « Franc-maçons », de L’Express sur le « Salaire des cadres » ou du Nouvel Obs sur « les prix de l’immobilier! »… Et pour ma part, je ne met plus les pieds au Musée du Quai Branly depuis que j’ai lu l’excellent livre de Bernard Dupaigne (Le Scandale des arts premiers, Paris, Mille et Une Nuits, 2006) qui explique la manière dont a été monté ce musée (concours d’architecture, haine des scientifiques, subordination à la collection Kerchache,  clientélisme en chiraquie, etc.) et les choix « scientifiques » plus que douteux de cette institution… de toute façon, l’architecture du lieu me donnait déjà l’impression de m’être égaré au Ciné Cité des Halles.

Ciné Cité les Halles, Paris.

Musée du quai Branly

+++

source : http://blogs.mediapart.fr/blog/dojopo/200411/des-chercheurs-contre-les-pratiques-editoriales-de-telerama

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s