Que dire de cette exposition » best off  » de très belle tenue sauf si ce n’est que les oeuvres semblent par moment se chevaucher… Reste qu’Yvon Lambert montre une fois de plus qui est le patron !

vue de l'exposition
vue de l’exposition (Daniel Buren, Lawrence Weiner, Ester Kläs, Carl Andre, Jonathan Monk)
Vue de l'exposition (Charlotte Poseneske _Series B Relief_1967-2011)
Vue de l’exposition (Charlotte Poseneske _Series B Relief_1967-2011)
Dennis Oppenheim_Annual Rings_1968(2)
Dennis Oppenheim_Annual Rings_1968
Dennis Oppenheim_Annual Rings_1968(détail)
Dennis Oppenheim_Annual Rings_1968(détail)
Fred Standback, Untitled (nr4),1968-1983
Fred Standback, Untitled (nr4),1968-1983
Haim Steinbach, Lemon accent 1, 2006
Haim Steinbach, Lemon accent 1, 2006
Hans Haacke, Grass Grows, 1969
Hans Haacke, Grass Grows, 1969
Jenny Holzer, Survival_You are caught thinking about killing anyone you want, 1989
Jenny Holzer, Survival_You are caught thinking about killing anyone you want, 1989
Jonathan Monk, 6 years, 2001
Jonathan Monk, 6 years, 2001
Richard Tuttle, Untitled, 1984
Richard Tuttle, Untitled, 1984

A signaler également le catalogue de l’exposition disponible en pdf et qui offre notamment des entretiens avec quelques uns des artistes exposés.

A Stone Left Turned m’a tout de même rappelé une passionnante exposition collective autour d’artistes similaires vue à Bruxelles à l’automne 2012 chez Meessen de Clercq (Without (Jonathan Monk)).